Le spectacle sera au rendez-vous lorsque la scène nationale du skicross se réunira à Hoch-Ybrig les 11 et 12 mars prochains. Les Championnats suisses 2017 permettront de désigner la meilleure skicrosseuse et le meilleur skicrosseur du pays.

Dans le même temps, des courses Open et Kids seront disputées pendant tout le week-end dans le cadre de l’Audi Skicross Tour. Voici toutes les informations à retenir en vue de ce week-end de skicross :

 

Programme

Samedi, les choses sérieuses commenceront à 11h00, lorsque le coup d’envoi des premières manches des Championnats suisses sera donné. Après la pause de midi, les nouveaux champions suisses de skicross ainsi que les vainqueurs du jour des catégories Men Open, Men U21 Open et Ladies devraient être connus.

La journée de dimanche débutera avec les courses Kids à 10h45. À 12h45, d’autres épreuves de l’Audi Skicross Tour auront lieu dans les catégories Men Open, Men U21 Open, Men+Men U21 lic. et Ladies pour terminer le week-end de course en beauté.

Déroulement

Le parcours de skicross est fermé au public au moins 24 heures avant le premier entraînement. Les entraînements se déroulent toujours juste avant la course et sont obligatoires pour tous les coureurs (au moins une manche d’entraînement).

Quatre coureuses et quatre coureurs descendent la piste en même temps. Pour être reconnus sur la piste, les athlètes doivent enfiler un maillot coloré par-dessus leur combinaison de course. Le premier coureur du classement reçoit un maillot rouge, le deuxième un maillot vert, le troisième un maillot bleu et le quatrième un maillot jaune. Les épreuves se disputent selon le système par K.-O. Autrement dit, les deux meilleurs coureurs de la première manche se qualifient pour la manche suivante. Les athlètes des rangs trois et quatre sont éliminés directement. À la fin, il reste donc quatre coureurs qui se disputent le titre de champion suisse dans le cadre d’une course finale.

Matériel

Le jour de la compétition, chaque coureuse et chaque coureur peut utiliser deux paires de skis qui doivent être préalablement vérifiées et marquées par les organisateurs. Les combinaisons de ski moulantes, comme celles qu’utilisent les skieurs alpins, sont interdites. En revanche, le port d’un casque et d’une protection dorsale est obligatoire.

Parcours

Les épreuves se déroulent sur le site de l’Audi Skicross Park existant à Hoch-Ybrig. La piste « Sternen » légèrement modifiée est longue de 900 m. Elle commence à 1677 m d’altitude et se termine à 1513 m après un dénivelé de près de 164 m. La double bosse juste après le départ représente un premier obstacle pour les athlètes. Après environ une minute de course avec d’autres bosses, sauts et virages paroi à pic, les athlètes atteignent l’aire d’arrivée.

Tenants du titre

Chez les hommes, Alex Fiva a décroché son premier titre de champion suisse en 2016, après avoir dû se contenter des rangs deux et trois les années précédentes.

Chez les dames, la gagnante du classement général de la Coupe d’Europe Katrin Müller s’est imposée l’année dernière. Elle ne pourra cependant pas défendre son titre car elle a été contrainte de mettre un terme à sa carrière en été 2016 pour cause de blessure.

Terminologie

Pour bien comprendre les Championnats suisses et tout ce qui va avec, il faut connaître certains termes spécifiques :

Contrairement aux courses alpines qui se disputent en plusieurs « manches », les épreuves de skicross se déroulent en « heats ». Par conséquent, si vous entendez : « We are ready for the next heat, proceed to the start gate », cela signifie que le prochain heat est imminent.

Lorsqu’il est question de « rollers » ou de « wu-tangs », cela veut dire qu’on parle de bosses. Les athlètes cherchent généralement à « avaler » les bosses, c’est-à-dire à passer dessus presque sans décoller en soulevant les jambes. Souvent, les athlètes enchaînent deux à quatre rollers à la suite. On utilise alors également des expressions telles que « single-double » ou « double-double ». Effectuer un single-double signifie réaliser un triple roller en passant d’abord sur un seul afin de prendre de l’élan lors du deuxième roller et de sauter directement par-dessus le troisième. Le double-double décrit le passage d’un quadruple roller avec des sauts depuis le premier et le troisième roller.

L’expression « Banks » désigne des virages paroi à pic. Alors que les banks normaux vont dans le sens du virage et aident les coureurs à tourner, les « banks négatifs » sont des virages descendants qui rendent les rotations difficiles.

Cliquez ici pour de plus amples informations

Plan de Parcours